Sign in / Join

Auxiliaire vétérinaire : le métie expliqué

L’auxiliaire vétérinaire est un professionnel de la santé animale qui seconde le vétérinaire. Il suit une formation au terme de laquelle il exerce diverses tâches au sein d’un cabinet. Vous souhaitez en savoir plus ?

Auxiliaire vétérinaire : qui est-ce véritablement ?

L’auxiliaire spécialisé vétérinaire ou ASV est le principal assistant du vétérinaire. Au sein du cabinet, ses fonctions sont diverses. Il se charge de prendre les rendez-vous et de gérer le fichier client. Il se charge aussi de recevoir les clients en compagnie de leurs animaux et de les conseiller. Les commandes de différents produits sont également sous son administration. Outre son rôle de secrétaire, l’auxiliaire vétérinaire participe à tous les soins administrés aux animaux par le vétérinaire. Par ailleurs, l’entretien des cages et la désinfection du matériel font partie de son travail à la clinique ou au cabinet.

A lire également : Les associations caritatives engagées pour le sauvetage des animaux en détresse

L’auxiliaire vétérinaire est une personne qui doit posséder plusieurs qualités. Il doit avoir une bonne santé et disposer de beaucoup de sang-froid. La patience est aussi l’une de ses qualités. Un ASV est aussi une personne dotée d’un bon sens relationnel.

A découvrir également : Élevage rentable : les meilleurs animaux

Quelle formation pour devenir auxiliaire vétérinaire ?

Pour être auxiliaire vétérinaire, vous devez nécessairement suivre une formation. Avec un niveau CAP, vous devez obtenir un titre certifié d’auxiliaire spécialisé vétérinaire. Il s’agit d’une formation qui a une durée de 2 ans. Pour suivre ladite formation, vous devez avoir au minimum un BAC et avoir entre 18 et 26 ans lorsque vous êtes étudiant. Pour les demandeurs d’emploi de plus de 26 ans, 70 h d’expérience est au moins demandé. Bien sûr, vous pouvez suivre votre formation au niveau d’autres établissements. Cependant, ces formations ne sont pas reconnues par la profession. Seul le titre ASV GISPA est reconnu.

Quelle évolution de carrière et quel salaire pour un auxiliaire vétérinaire ?

L’auxiliaire vétérinaire peut connaître diverses évolutions dans sa carrière. Par exemple, il peut se spécialiser dans certains types d’animaux. À la campagne, ses tâches se résument au secrétariat pendant que le vétérinaire est en mission. En ville par contre, il peut participer de manière intense aux soins administrés en clinique. Il peut s’agir d’actes chirurgicaux de pointe et bien d’autres. Notez qu’un auxiliaire vétérinaire ne peut passer vétérinaire, car il s’agit d’un domaine assez sélectif. Ses connaissances de la santé animale peuvent quand même lui offrir d’autres possibilités de débouchés. L’ASV a un salaire qui varie en fonction de son évolution. On distingue par exemple son échelon, son ancienneté et sa probable spécialisation. Son salaire est évalué à 1648 euros bruts par mois.

Les tâches quotidiennes d'un auxiliaire vétérinaire : de la prise en charge des animaux aux soins médicaux

Les tâches d'un auxiliaire vétérinaire sont variées et demandent une grande polyvalence. Tout commence avec la prise en charge des animaux. L'ASV est le premier contact entre les clients et le centre de soins. Il s'occupe notamment d'accueillir, de conseiller, mais aussi de rassurer les propriétaires, souvent inquiets pour leurs compagnons à quatre pattes. Vient l'étape du diagnostic, qui nécessite une connaissance pointue des symptômes pouvant affecter chaque type d'animaux (chiens, chats, oiseaux...). Lorsqu'il a identifié la pathologie ou la blessure dont souffre l'animal, il prépare ensuite tout le matériel médical nécessaire pour effectuer les soins adaptés. La gestion du stock médical est donc une part importante du travail quotidien.

L'autre mission principale consiste à assister le vétérinaire lors des consultations ou interventions chirurgicales. Le travail exige alors beaucoup de précision et un grand sens des responsabilités, puisque l'aide apportée par l'ASV peut directement influencer la réussite ou non de ces opérations délicates.

La gestion administrative occupe aussi un pan entier du métier : prise de rendez-vous téléphonique ou en ligne ; facturation ; rédaction de comptabilité rendant compte au gérant de toutes les entrées/sorties dans leur structure ; suivi de la clientèle…

Au vu de cette diversité dans ses missions qu'il faut mener brillamment simultanément pour garantir un bon fonctionnement général, il semble évident que ce métier ne convient pas à tout le monde. Effectivement, la fonction d'auxiliaire vétérinaire exige une grande rigueur et une réelle passion pour les animaux avant tout. Il faut se former dans un centre reconnu pour maîtriser toutes ces tâches, permettant ainsi au professionnel d'exercer son métier avec assurance et satisfaction.

Les qualités requises pour devenir un auxiliaire vétérinaire efficace : empathie, rigueur et passion des animaux

Pour devenir un auxiliaire vétérinaire efficace, pensez à bien posséder certaines qualités indispensables. La première qualité requise pour le métier est l'empathie. Effectivement, travailler avec des animaux signifie aussi travailler avec leurs propriétaires, souvent anxieux et inquiets quant à la santé de leur compagnon. L'ASV doit donc être capable d'écouter attentivement les clients, mais aussi de les rassurer et de leur offrir du soutien moral.

Une autre qualité fondamentale pour exercer ce métier est la rigueur. Les tâches confiées sont très variées et doivent être menées en respectant scrupuleusement les règles en vigueur. Il s'agit notamment des protocoles sanitaires stricts qui régissent la manipulation médicale ou encore le stockage adéquat des médicaments dans l'établissement.

Comme tout professionnel exerçant auprès d'animaux domestiques ou sauvages, l'amour et la passion doivent animer chaque jour cette profession. Cette motivation permettra non seulement aux travailleurs d'exercer plus facilement leur travail avec passion et implication personnelle dans chacune des missions qu'ils mèneront auprès des animaux dont ils auront la charge quotidienne, mais aussi une source infinie d'apprentissage continu grâce à un amour sincère pour ces êtres vivants qui font notre univers animal si unique.

Pensez à bien vérifier que l'auxiliaire vétérinaire sache faire preuve d'une grande polyvalence car son travail lui demande de jongler entre les tâches administratives et techniques selon l'urgence des situations. Il doit donc être capable de s'adapter rapidement à chaque situation, d'être autonome, mais aussi d'exercer sa profession en équipe.

Le métier d'auxiliaire vétérinaire est donc une profession exigeante qui requiert certaines capacités et qualités pour exercer avec garantie. Il reste un métier passionnant et gratifiant pour tous ceux qui souhaitent travailler dans le domaine médical des animaux domestiques ou sauvages. Les centres de formation proposent ainsi différents niveaux diplômants comme le BTS Analyses Biologiques, la Mention Complémentaire Soins aux Animaux de Compagnie (SCAC), ou encore le Certificat Professionnel Assistant(e) Vétérinaire (CPAV).