Sign in / Join

L'animal le plus laid du monde

Avez-vous une fois cherché à connaitre l’animal le plus laid du monde ? Ne soyez pas surpris en apprenant que c’est un poisson. Star du monde de la laideur, le blobfish est considéré comme l’animal le plus laid du monde. Dans cet article, nous vous dirons tout sur ce spécimen rare.

Le Blobfish

Le blobfish a été découvert pour la première fois lors d’une expédition scientifique au large de la Nouvelle Zélande. Il a fallu attendre 10 ans plus tard avant qu’il soit décrite et identifié. Malgré cela, les informations sur cet animal sont très peu. Photographié en 2003, il a été designé comme l’animal le plus laid du monde par un groupe de protection des espèce laides. Ils l’ont surnommé Mr Bloby.

A lire également : Comprendre les pros et les cons d'avoir un animal de ferme comme compagnon

L’animal le plus laid du monde : pourquoi le blobfish ?

Dans les profondeurs de l’océan, il ressemble tout simplement à un poison. Les babines larges, le nez pendant, il est parfois appelé chabot ou tête de boule. En dehors de l’eau, l’absence de pression peut provoquer une dilatation et par conséquence un relâchement de sa peau. Sur le pont d’un bateau, le blobfish s’effondre et ressemble à une méduse. Cela est dû au faite que son tissu gélatineux ne retient pas sa structure.

Peut-être que le blobfish n’est pas aussi laid. Pourquoi ? Parce que la beauté est relative. En plus, la photo du blobfish la plus célèbre a été prise à la surface après une durée de conservation dans du formol et dans l’alcool éthylique. C’était donc pas un beau jour pour le pauvre animal qui avait la peau décolorée et le nez déformé. A quelque chose malheur est bon. Il a de quoi être fier parce que sa laideur a fait de lui une célébrité

Lire également : Les avancées révolutionnaires de la médecine vétérinaire

Une célébrité parmi les animaux

En 2013, le blobfish a été officiellement élu comme l’animal le plus laid du monde. En effet, grâce à ses atouts, le blobfish a remporté un concours de loufoque sur internet. Il a recueilli à lui seul 795 voix sur les 3000 suffrages exprimés. C’est sans aucun doute le poisson préféré d’internet. Certains jouets et émoticône ont été inspiré du blobfish. Son classement sur la liste des animaux menacés en raison de leurs laideurs représente un avantage pour Mr Bloby. Il bénéficie donc de la protection de plusieurs organisations qui luttent pour cette cause.

En somme, étant l’animal le plus laid, la beauté du blobfish dépend de l’environnement dans lequel il se retrouve. Dans tous les cas, cela joue en sa faveur même s’il ne représente pas le seul animal dans cette catégorie dans le monde.

Les caractéristiques physiques qui font du blobfish un animal si peu attrayant

Le blobfish est un animal qui, pour beaucoup, ne suscite pas l'admiration. Sa laideur apparente repose sur plusieurs caractéristiques physiques qui lui sont propres.

Sa forme est particulièrement peu flatteuse. Effectivement, le blobfish n'a pas vraiment de squelette et sa tête semble posée directement sur son corps mou et flasque. Cette particularité rend difficile toute identification des parties du corps chez cet animal.

Les yeux du blobfish sont très petits par rapport à son envergure corporelle. Ils apparaissent comme deux minuscules billes noires insérées dans une face informe et élastique. Ils sont souvent cachés sous une épaisse couche de peau, ce qui leur donne un aspect encore moins expressif.

La couleur du blobfish contribue aussi à son manque d'attrait : il est généralement gris-brunâtre foncé ou noirâtre avec quelques touches rosées ici et là ; cette teinte s'accorde mal avec l'environnement marin où il évolue mais permet toutefois au poisson de se camoufler efficacement des prédateurs.

La façon dont le blobfish se tient peut accentuer davantage sa disgrâce physique : lorsqu'il est sorti hors de l'eau (ce qu'on observe souvent lorsque les pêcheurs remontent leurs filets), il prend littéralement la forme d'un gros sac gobant sans défense ! Cette posture avachie met alors en exergue toutes les autres imperfections que nous venons d'énoncer.

Au vu de ces éléments constitutifs peu séduisants chez le blobfish, on comprend aisément pourquoi cet animal détient officiellement le titre de 'l'animal le plus laid du monde'. Cela ne doit pas nous faire oublier qu'il est un être vivant qui mérite d'être protégé et respecté comme les autres espèces animales.

Les menaces qui pèsent sur la survie du blobfish dans son habitat naturel

Malgré sa laideur, le blobfish reste une espèce marine importante pour l'écosystème. Il est aujourd'hui menacé par plusieurs facteurs qui compromettent sa survie et son habitat naturel.

L'une des raisons principales de cette menace est la pêche intensive dans les eaux profondes situées à proximité de l'Australie et de la Tasmanie. Effectivement, les filets utilisés par les pêcheurs ne sont pas sélectifs ; ils capturent aussi le blobfish qui n'a quasiment aucune chance de survivre hors de son environnement naturel.

Le changement climatique affecte considérablement son habitat marin en modifiant notamment les zones d'alimentation disponibles pour lui. Le réchauffement des eaux entraîne une modification des courants marins et un déplacement des proies du blobfish vers d'autres régions où leur accès est limité ou inexistant pour ce dernier.

Certains comportements humains peuvent aussi nuire à l'existence du blobfish : la pollution plastique en mer peut causer un piège mortel pour cette espèce qui pourrait confondre ces déchets avec ses propres aliments ; tandis que la destruction programmée d'une partie des fonds marins dans certaines zones géographiques perturbe aussi cet animal au point qu'il doit changer ses habitudes alimentaires.

Face à ces menaces croissantes sur leur habitat naturel, plusieurs actions ont été entreprises depuis quelques années afin de préserver cette espèce vulnérable. Des programmes visant à limiter la quantité de capture autorisée ont été mis en place, tandis que des associations se sont mobilisées pour sensibiliser le grand public à l'importance de la préservation de cette espèce et à la nécessité d'utiliser une pêche plus respectueuse du milieu marin. Si ces mesures semblent encore insuffisantes pour garantir une protection durable du blobfish dans son habitat naturel, elles constituent néanmoins un premier pas vers sa sauvegarde.