Sign in / Join

Comment faire de mon chien un chien d'assistance ?

Les chiens ne sont pas que animaux de compagnie. Certains ont l’intelligence, la fidélité et la capacité d’écoute nécessaire pour porter assistance à des personnes souffrant d’un handicap. Le vôtre vous assiste au quotidien dans certaines tâches ? Vous estimez qu’il est doté de ces capacités et vous désirer en faire officiellement un chien d’assistance ? Voici comment vous y prendre.

Faire suivre au chien un processus d’apprentissage

Votre chien ne sera pas jugé apte pour jouer le rôle d’assistance du jour au lendemain ou sur la base de votre témoignage. Les chiens destinés à cette fonction sont repérés et éduqués dès leur jeune âge. Ainsi votre chien doit d’abord être observé pendant un bon moment par des professionnels qui attesteront de ces aptitudes à devenir un animal d’assistance. Après quoi, il sera dressé et éduqué. La période de dressage peut aller de 6 mois à 12 mois. Il s’agit généralement des chiens de nature non agressive, qui justifie d’une bonne capacité d’apprentissage et très réactive aux sons et signaux de son maître.

Lire également : Comment laver son chien sans shampoing pour chien ?

Durant le processus d’apprentissage, ils apprendront à effectuer des gestes et actions bien précises et importants :

    A lire en complément : Les incroyables bienfaits lorsque vous adoptez un chien !

  • la marche à côté du fauteuil roulant sans entraver son avancée ;
  • la marche à reculons devant le fauteuil roulant dans les passages étroits et en foule ;
  • la tracte du fauteuil roulant pour satisfaire son maître;
  • rester assise ou couchée silencieuse pendant une durée moyenne ou longue ;
  • l’ouverture et la fermeture des portes ;
  • avertir l’entourage par son aboiement ou par des signes pour signaler un problème ;
  • ramener des objets à son maître ;
  • rapporter ou récupérer un objet sur un comptoir trop haut pour son maître.

Ces chiens pas comme les autres apprennent à obéir au doigt et à l’œil, à communiquer d’une manière spécifique avec leur maître.

Faire reconnaître le chien de compagnie comme chien d’assistance

Il n’y a pas de procédure officielle pour faire reconnaître un chien de compagnie comme chien guide ou chien d’assistance. Les centres labélisés par la préfecture n’évaluent que les chiens dont ils ont assuré l’éducation.  Ces chiens ont élevé et sélectionnés en fonction de plusieurs critères. Si en tant que particulier, vous désirez que votre animal de compagnie soit reconnu comme chien d’assistance, il va falloir qu’il reçoive une éducation spécifique d’un éducateur canin professionnel d’un centre labellisé. Conformément à la règlementation sur l’accessibilité, l’accès d’un maître et son chien d’assistance est autorisé à deux conditions.

La première, le maître dispose d’une carte mobilité inclusion. Elle est délivrée après une démarche de reconnaissance officielle du handicap par la maison départementale des personnes handicapés.

La seconde condition est que le chien a reçu une éducation précise. Les chiens reconnus par la maison départementale des personnes handicapés sont ceux remis par un centre labélisé.

L’importance de la socialisation et de la stimulation mentale pour un chien d’assistance performant

Pour qu'un chien devienne un chien d'assistance, il faut prendre en compte deux éléments clés : la socialisation et la stimulation mentale. Effectivement, ces deux facteurs sont indispensables pour que l'animal soit capable d'exercer son rôle au mieux.

La socialisation permettra au chiot de découvrir différentes situations, personnes ou encore animaux dans des environnements variés dès son plus jeune âge. Il sera habitué à interagir avec toutes sortes de personnes et d'animaux sans être trop excité ni craintif. Cette étape doit être réalisée dès les premières semaines du chiot afin qu'il s'y adapte le plus naturellement possible. Si elle n'est pas bien effectuée, cela peut engendrer des troubles comportementaux chez le chien adulte qui pourrait alors ne pas se montrer efficace dans sa mission.

La stimulation mentale, quant à elle, consiste à stimuler l'esprit du chien par différents moyens comme la résolution de problèmes simples, l'apprentissage de nouvelles tâches ou encore l'habituer aux bruits forts et aux odeurs fortes. Tout ceci aura pour but de développer sa curiosité tout en lui donnant confiance en ses capacités intellectuelles. Une fois adulte, il sera ainsi beaucoup plus apte à comprendre les ordres qui lui seront donnés et les exécuter rapidement.

Il est donc primordial que ces deux aspects soient pris en considération lorsqu'on souhaite faire d'un animal un véritable chien guide ou un chien d'assistance. En prenant le temps de bien socialiser son chien et de stimuler régulièrement son esprit, on s'assure ainsi qu'il sera performant dans sa mission.

Les différents types de chien d’assistance et leurs missions spécifiques

Il existe différents types de chiens d'assistance, chacun ayant une mission spécifique en fonction des besoins de leur maître. Voici les principaux types de chiens d'assistance :

• Le chien guide : Ce type de chien est destiné aux personnes aveugles ou malvoyantes. Il doit être capable de guider son maître en toute sécurité sur un itinéraire donné, évitant tous les obstacles.

• Le chien d'alerte médicale : Ce chien est formé pour détecter et alerter son propriétaire à certains signaux provenant du corps humain, comme la montée ou la baisse du taux de sucre dans le sang chez les diabétiques, ou encore signaler l'imminence d'une crise épileptique.

• Le chien d'assistance aux personnes atteintes d'autisme : Ces chiens ont été entraînés pour aider les enfants autistes à se concentrer sur leurs tâches quotidiennes tout en réduisant leur anxiété.

• Les chiens visiteurs : Ils sont utilisés dans les hôpitaux, maisons de retraite et autres centres sociaux pour offrir un soutien moral et physique aux patients qui souffrent souvent de solitude.

Il ne suffit pas que votre chiot soit bien socialisé et stimulé mentalement pour exercer ces fonctions importantes. Il doit aussi avoir des qualités intrinsèques telles que la patience, l'intelligence naturelle ainsi qu'un bon tempérament. Effectivement, un chien trop agressif ou peureux ne sera pas capable d'assumer pleinement son rôle.

En définitive, pour faire de votre compagnon canin un véritable chien d'assistance, il est indispensable de s'appuyer sur les compétences et l'expertise des éducateurs canins professionnels. Ils sauront vous guider tout au long du processus en fonction de la race et de la personnalité spécifique du chien. Par conséquent, si vous souhaitez faire appel à leurs services, assurez-vous que ces derniers soient correctement accrédités afin qu'ils puissent répondre efficacement à vos besoins et attentes.